J'ai acheté des CD depuis 1986 (et plein de vinyles avant), j'y ai mis énormément d'argent. J'en ai souvent racheté (remasterisations, bonus tracks...) et aujourd'hui tout ça ne vaut plus rien. Les rayons se vident au profit des DVD, des blu-ray disc (tout pour les yeux, rien pour les oreilles), en attendant le prochain format.

Et pourtant... c'était pas beau tout ça ?


- - - Disapproved by the Central Scrutinizer - - -

samedi 19 novembre 2011

#88: Sax Pustuls "L'Avis Des Animaux (Deluxe Edition)"

Rennes ville Rock, c'était diablement vrai, au début des années 1980. Et Marquis de Sade régnait en maître, ce qui peut paraître normal, vu comment le groupe avait su capter son époque, vu le lyrisme tortueux de ses compositions, bien au-dessus de la mêlée d'un Trust caricatural ou d'un Téléphone bien trop classic rock pour plaire à cette belle jeunesse hype et branchée.

N'empêche, ça ne devait pas être drôle, tous les jours, les répètes de Marquis de Sade. Tellement d'émotion, un trip pas franchement fun, une maîtrise absolue des morceaux nécessaire, bref. Sans doute un calvaire pour les musiciens. Et quand on est saxophoniste, c'est forcément qu'on n'est pas complètement indifférent au funk et au fun, même si on adule Coltrane. On a tous besoin de taper du pied, de rigoler de temps en temps. Dont acte.

En 1981, le funk New Yorkais des Talking Heads commençait sérieusement à mettre à mal le rock de l'époque, et la Tina Weymouth prenait même l'air avec son Tom Tom Club et le génial Wordy Rappinghood. Bref, et heureusement, le fun reprit sa place dans la cité Bretonne, et les corbeaux furent un temps priés d'aller croasser ailleurs. Et re-naquit Sax Pustuls. Et toute la rue de Saint-Malo se mit à danser la Danse du Marsupilami. Houba-houba ! Ouf.

Vite récupéré par CBS, le groupe se fendit d'un seul album, l'Avis Des Animaux, mené par le génial Daniel Paboeuf, saxophoniste hors-pair du divin Marquis. Capables de mêler le jazz à la pop synthétique  et rigolote de l'époque, de ne pas confondre gaudriole et ambition musicale (on navigue ici entre purs moments free (Emmène-Moi) et déconnade à tous les étages(Sweet Moustique 81, funky en diable)), les Sax Pustuls laisseront un héritage discret mais essentiel. Des années plus tard, la Billy Ze Kick s'en souviendront avec bonheur et tiroir-caisse.

Vite lassé de l'aventure, le business prenant le pas sur la blague de potache, le groupe se désintégra rapidement. Et on pourrait dire, heureusement. Il n'y a rien de plus triste que l'humour de répétition. Les albums successifs et sans intérêt de Billy Ze Kick en témoignent, comme la dilution d'une Lio dans l'indifférence forcément générale.

Mais bon, vu que ça fait bien longtemps qu'on ne l'avait pas raconté, la blague, je vous la propose ici en version Deluxe. Ne riez pas, j'ai mené un travail de rat de discothèque pour trouver l'album, le morceau de la compile Rock'n'Rennes, pour ripper le 45 tours auto-produit original en ma possession, remasteriser légèrement tout cela pour éliminer les fréquences de Nyquist liées aux pauvres mp3 128 kbps que j'ai trouvés (malheureusement sur-compressés par un béotien du vinyl rip).

Voilà donc le produit, unique sur la blogosphère, digitally remastered and expanded by DJeepee. En plus de l'album, donc, la version originale du Marsupilami, sa face B instrumentale (Bas Les Armes), et le très collector Sidérant de la compile sus-mentionnée.

Houba-houba ! (non ?)

PS : Et je lance un appel, pas moyen de retrouver les Anches Doo Too Cool... avis aux archivistes paléographes...

18 commentaires:

  1. Merci pour le boulot. Moi aussi, j'ai un rip en 128. Pour Anches Doo Too Cool, tous les espoirs ne sont pas perdus, puisque j'ai les vinyls, mais plus de matos pour ripper... J'ai cherché des heures sur la toile, mais n'ai trouvé qu'un seul titre. J'adore surtout "Nous D'Eux".
    Jimmy

    RépondreSupprimer
  2. Est-ce que tu aurais le temps de m'envoyer "l'affinage" pour Jeu Sans Frontière afin de poster les "règles" lundi, soit une semaine avant le départ?
    Merci d'avance
    mangeur.de.disques@gmail.com
    Jimmy

    RépondreSupprimer
  3. Sans te forcer la main à répondre sur des commentaires récents sur d'anciens posts, juste m'assurer que tu reçois une alerte dans ces cas là. Je t'ai laissé un commentaire sur le Del Shannon avec une question sur Dave... Sorry pour l'aparté mais je ne savais pas comment te joindre autrement.

    RépondreSupprimer
  4. Je me jette sur ce download mais il faut se rendre à l'évidence, Marquis de Sade, c'était tragique : le swing d'un barreau de chaise, le feeling d'un surgelé Picard, inécoutable hier, pas plus aujourd'hui. Antisocial, ça, ça marche toujours !
    (Chapeau bas au travail pour faire vivre ce blog, que des trucs bien, merci !)

    RépondreSupprimer
  5. @Jimmy : oui oui cet après-midi
    @devant : oui oui désolé, j'ai pas répondu. Mais tu devrais avoir une grosse réponse ce soir si je retrouve le skeud
    @Joseph De Stale : euh... je suis assez complètement d'accord avec toi, mais comme je n'aime pas faire de peine à ceux qui aiment, je présente les choses de façon plus... nuancées ? mais les commentaires sont là pour donner votre avis, et voilà, c'est fait, merci !

    RépondreSupprimer
  6. Jeepeedee, pas de blème, je craignais surtout que tu n'aies pas l'alerte de Google quand arrive un commentaire...
    Revenons au SaxPustuls, sans ton commentaire, aucune chance, je n’aimais pas le gag, ça sentait l'humour à la ODEUR, j'avais tord, je le sens bien, donc essayons.
    Au fait LIO je pense à cet album beau à pleurer "Dites Au Prince Charmant" Ne doute pas, tente le morceau titre.
    Allez chargeons

    RépondreSupprimer
  7. Sans m'énerver, juste ça : on dirait qu'il y a des gens qui n'ont jamais vu Marquis de Sade ou Marc Seberg sur scène! Je n'ai pas envie de rentrer dans les détails, je sens que rien ne vous ferait changer d'avis!
    Jimmy

    RépondreSupprimer
  8. @Jimmy : oh que si Jimmy ! Sans ton blog je n'aurais jamais re-essayé d'écouter Joy Division. Allez, je vais me re-tenter un petit Marquis. J'aimais bien "Rythmiques", à l'époque.

    RépondreSupprimer
  9. Si j'osais, je te conseillerais bien le premier Marc Seberg...
    Jimmy
    P.S. : il est où tu sais, au cas où.

    RépondreSupprimer
  10. ##

    Salut à tous !


    JeePeeDee, j'ai bien vu ton message de recherche pour spécialistes en paléo-exploration du Web.

    Malheureusement, tous les contacts que j'ai pu avoir ne me permettent que de rentrer bredouille !

    Certainement du au fait que la plupart des albums des Anches Doo Too Cool n'ont pas fait l'objet d'une grande diffusion en CD ... et que les rippeurs de vinyles sont une confrérie en voie d'extinction.

    J'ai testé cet album sur Grooveshark: c'est pas ma tasse de thé :-(

    RépondreSupprimer
  11. Un seul titre, il semble, sur SOULSEEK "Anches Doo Too Cool - Marche Nuptiale" ça vous parle??

    RépondreSupprimer
  12. C'est pour l'oral de rattrapage : J'ai "Nous 2 : Philippe Herpain et Daniel Paboeuf" de 1980, en 192 ... Tout coule !
    Je reviens avec !

    DamNed

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le voilà tout chaud : http://www1.zippyshare.com/v/35941415/file.html
      Je te souhaite un bon weekend, et bravo pour ton blog !

      DamNed

      Supprimer
    2. Bonjour, Puis je esperer une re activation du lien pour cet album que je cherche depuis de longues annees? Merci d avance. Thierry

      Supprimer
  13. Bonjour. Ici Philippe (de Lacroix-) Herpin, saxophoniste et fondateur auteur-compositeur de Sax Pustuls. Merci pour la plupart des commentaires forts sympathiques. Juste une précision: même s'il est vrai que le génial Daniel Paboeuf, mon alter égo d' Anches Doo Too Cool (duo), a fait partie de Sax Pustuls, je dois préciser que j'en étais l'animateur principal lors de sa brève existence en 1981 et 82. Amitiés à toutes et tous. PLH aka PJP.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour. Je suis Philippe (de Lacroix-) Herpin, saxophoniste, auteur-compositeur et fondateur de Sax Pustuls. Merci pour ces commentaires fort sympathiques pour la plupart. Je dois préciser que j'étais l'animateur principal de ce groupe pendant sa brève existence en 1981 et 1982 et pas mon camarade Daniel Paboeuf, alter ego d'Anches doo too cool duo, dont vous pouvez trouver encore des albums sur Price Minister me semble-t-il... Amitiés à toutes et tous. PLH aka PJP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé Philippe, ma mémoire me fait sans doute défaut. Je suis plus qu'honoré de tes commentaires sur ce blog. Merci aussi de ne pas crier au scandale du fait de posts peu réguliers et illégaux. Que deviens-tu ? Peut-on espérer de nouvelles performances ?

      En tous cas, à la fois les Anches et Sax Pustuls, c'était grandiose, alors si c'est à toi que reviennent les honneurs, crois-bien que je te les envoie avec humilité et admiration.

      Supprimer