J'ai acheté des CD depuis 1986 (et plein de vinyles avant), j'y ai mis énormément d'argent. J'en ai souvent racheté (remasterisations, bonus tracks...) et aujourd'hui tout ça ne vaut plus rien. Les rayons se vident au profit des DVD, des blu-ray disc (tout pour les yeux, rien pour les oreilles), en attendant le prochain format.

Et pourtant... c'était pas beau tout ça ?


- - - Disapproved by the Central Scrutinizer - - -

jeudi 25 octobre 2012

# ZZZZ : Francis Cabrel "Vise Le Ciel"

Ben merde alors ! Bon, je renvoie les gens pressés de s'émouvoir sur le nouveau Cabrel et touchés par la crise financière à ce lien, transmis par un ami proche :

http://www27.zippyshare.com/v/14161869/file.html

Voilà, ça c'est fait, rentrez chez vous, y'a plus rien à voir.

Moi quand j'avais quatorze ans
Les accords de Dylan peuplaient mes insomnies
Et je m'endormais le matin
La guitare à la main sans débrancher l'ampli

C'est le même Cabrel qui chantait ça en 1982. Et ça, on l'a tous fait. Ou pas. Mais ceux qui l'ont fait ont doucement rêvé de dépasser le maître, de s'en inspirer, d'avancer, d'y arriver. Cabrel y est arrivé, un instant, quelques années, avec la reconnaissance de la SACEM et du public. Carte Postale, Petite Marie, et tant d'autres, je n'ai rien contre ça. Je suis content pour lui, j'étais content d'entendre ça. Je le défendrais bec et ongle contre une élite me disant que c'était déjà de la soupe commerciale, je n'ai aucun problème avec ça, encore une fois. Edulcoré, certes, mais les impératifs de la chanson française ne laissaient que peu de lattitude à des petits jeunes qui n'en voulaient avec leur guitare sèche. Quand j'entends Les Murs De Poussière à la radio, je ne change pas de station. Hugues Aufray qui bêle Knock Knock Ouvre-toi Porte d'Or, je frise l'augmentation des morts sur la route. Je n'ai que très peu de respect pour le réac Pierre Delanoë qui a traduit Dylan. Désolé.

Mais quand on est un artiste (?) établi comme Cabrel, qu'on a imposé un rythme d'un album tous les cinq ans pour cause d'inspiration très peu débordante, il me semble que c'est plutôt mal vu de payer ses traites en faisant des lignes d'écriture "sur des chansons que Hugues Aufray n'a pas reprises, car je suis un peu gêné" (cf. le dernier Rock & Folk). Tiens donc, juste après l'affaire de la la Cité de la Musique et un mois et quelques après le dernier Dylan que tout le monde a déjà oublié d'écouter. Serait-il atteint d'une maladie incurable, Dylan ? Préparerait-on médiatiquement sa disparition ? J'en sais rien, je m'en fiche.

Mais oser transformer des brûlots comme All Along The Watchtower (même dans sa version acoustique primale, sèche comme un coup de lame en travers la gorge, sans parler de Jimi Hendrix) en une espèce de petite chansong tranquilleuh qu'ong peut écouter en grillang des chataîgneuhs, merde, non de non. Edulcorer I Want You, non de non de non. Car Cabrel a suffisamment d'aura pour ne laisser de Dylan que cette merde d'album dans le coeur des Français.

T'as rien vu, Francis. Arrête ton char. Ton album, c'est du négativisme, rien de moins. Laisse les petits jeunes apprendre la guitare sur It's all over Now, Baby Blue, et n'instaure pas le concept du Bébé Bleu ici ! Bébé Bleu ! Honte de rien, franchement... T'es-tu rendu compte un instant que cette chanson n'a rien de tendre, rien de - hmm... - poétique, mais qu'elle est un pavé lancé directement dans la tronche de ton ex, parce que tu pars baiser ailleurs ?

Franchement, ton disque, je l'aurais admis à l'époque de Pompidou ou De Gaulle. Il aurait permis d'éviter Mai 68, contrairement à Delanoë qui pour un paquet de fric a accepté de traduire des choses un peu saignantes à l'époque par pur opportunisme. Ton album est la négation même de tout ce que Dylan a pu tenter d'apporter au rock'n'roll : la poésie sulfureuse d'un Rimbaud avec les accords mauvais d'un Chuck Berry couchant avec des petites filles. Ici, c'est Martine Chante Des Chansons Américaines. Pauvre vieille andouille, t'avais besoin de sous à ce point-là ?

C'est pas ma faute, c'est pas notre faute, nous public bête et méchant se ruant sur ton CD, si t'as les boules des larges concessions que tu as fait au music business, parce que rénover une maison à Astafort, ça coûte la peau des fesses. Alors, sors des triple-album live avec des DVD bonus en coffret collecter, vois Doc Gyneco pour reprendre en rap Prendre Ma Place Dans Le Trafic, si tu veux. Vends ton âme, mais pas celle des autres. Tu n'es pas le Diable, tu n'en es même pas capable, tu n'en as pas la carrure. Tu me fais de la peine.

Tu n'as même pas été fichu de lui vendre ton âme, c'est ton producteur qui l'a vendue à ta place. Toi qui as été maire d'Astafort, t'as fait quoi des SDF ? Des agriculteurs en difficulté ? Et tu nous chante Hollis Brown ? Tu t'es vu ?

OK, c'est un album en hommage à Dylan. Mais que crois-tu que tu fais, là ? Un hommage d'un petit gars qui dévoile ici sa vraie tronche d'opportuniste qui a fait sa carrière et sa vie sur un ersatz édulcoré de l'auteur originel. Et tu avais commencé bien tôt, maladroitement. En pompant Dylan dans son pire album, Knocked Out Loaded. Il y tentait une reprise affreuse de Kris Kristofferson avec un choeur de mômes. They Killed Him. Trois mois après, tu nous refaisais le coup du piano (waouh, quel talent, tu joues du piano, aussi ?) avec Il Faudra Leur Dire.

Ca, je ne te l'avais jamais pardonné, mais j'avais fermé ma gueule. Personne ou presque n'avait vu la tricherie.

Ici, tu déballes franco ta soupe en laissant penser que tu es un révolté comme Dylan. Dylan n'a jamais été révolté. Ni même la conscience d'une génération. Il avait seulement un talent fou. Là, tu fais la preuve que tu n'as même plus ça. Que tu ne l'as jamais eu. Que tu as bâti ta carrière sur du vent. Merci au moins pour cette franchise-là. Mais tu oses chanter La Dignité ?!! Et tu arrives aussi presque à nous berlifiquoter avec une reprise de Blind Willie Mc Tell digne d'un étudiant d'Hypocâgne ?

Allez, s'il te plaît, arrête...

Essaye déjà de viser correctement la lunette des chiottes avant de viser le ciel avec ça ! Ceci dit, tu as raison, on ne voudrait même pas de toi en enfer. Ton destin, c'est de ne jamais côtoyer Robert Johnson. Je te souhaite bien du plaisir avec Claude François.

43 commentaires:

  1. Ils ont prevu un hiver rigoureux à Astafort ? Parce qu'avec le costard que tu viens de lui tailler il devrait pas avoir froid :)

    RépondreSupprimer
  2. Et tu vois tu me parlais de wampas reprenant dave, je pense que ce serait avec plus de classe :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Classe et émotion, sans aucun doute. Déjà "Ou Sont Les Femmes" était monumentale, alors "Vanina", j'ose même pas imaginer le pogo !

      Supprimer
  3. Putain de moine... t'as l'intention de le faire venir s'auto-défendre dans les commentaires ou quoi ?... En tout cas, on a compris le message !
    Reste que t'es pas obligé, dans ta distribution de gifles, de nous en coller aussi au moment de glisser le lien ;) (pas taper...)

    RépondreSupprimer
  4. Hello Jeepeedee ;)


    Bien vu, chronique salutaire! JPD as trop fort ^^

    Ceci-dit, Bob va aussi toucher des royalties sur les ventes des reprises niaises de "la grand-mère à moustaches".
    Gravissime cas de conscience!
    Que faut-il lui conseiller ?

    Mouarf

    Amitiés!

    Lyc

    RépondreSupprimer
  5. Désolé, y'a simplement des trucs qui sont au-dessus de mon niveau de tolérance. J'aurais pu faire plus bref, mais ça soulage...

    RépondreSupprimer
  6. Je te rassure, pour moi ton billet est jouissif ; plus bref et l'on eut dit que t'avais pas les... Mais fais-je bien de le dire ..?

    RépondreSupprimer
  7. @Lyc : eh oui, le vieux Zim va pouvoir acheter une 36ème maison grâce à cette daube. Mais c'est pas nouveau. L'animal vit de ça depuis longtemps. Et j'ai aucun cas de conscience face à un Cabrel qui essaye péniblement de repeindre ses volets en graissant sa patte. Minable, je le redis.

    @Alexandre Cumminge : je ne colle pas de gifles aux gens qui écoutent ça en y trouvant du plaisir, je respecte totalement. Je ne supporte simplement pas que par manque d'inspiration ou par opportunisme un Cabrel, volontairement ou involontairement s'approprie une oeuvre - quand même incroyable - d'un Dylan en en faisant de la chansonnette. Je dis ça pour les gens qui ont écouté Dylan. N'est pas Cabrel qui veut, et c'est trop facile de sortir de jolies mélodies et des textes sympas en pourrissant l'auteur original parce qu'on est plus capable d'écrire de bonnes chansons soi-même. Et là je pense à Corringe, encore une fois, vivant mal de ses textes maladroits, mais, purée, honnêtes ! C'est tout ce que je demande. "on", je ne sais pas, mais moi j'en ai vraiment marre de cette société à la noix qui ne distribue plus que de l'édulcoré. Raah je m'énerve, j'arrête...

    RépondreSupprimer
  8. Pas de soucis... tout mon soutien, et t'énerves pas ç'en vaut pas la peine.

    RépondreSupprimer
  9. Cabrel pour moi, c'est d'abord une allergie vocale. Mon Céliiiine masulin (Delerm pas loin derrière). Après, musicalement, ça n'a jamais cassé trois pattes à un canard et les textes.... Mama mia, de la poèsie adolescente à deux balles à faire pleurer la ménagère de moins de 50 ans entre deux bouffées pré-ménopausiques... Brrrr... Une espèce de musée des horreurs dans lequel voisine Sardou, la Dion (horreur ! malheur !), Voulzy qu'est si mou que merde on a envie de lui boter le train, de Delerm qui dégueule ses "mélodies", de toutes les autres chanteuses "à voix" qui n'ont pas compris l'usage du microphone et de la nuance (mais pas Nina Hagen, pas Piaf, elles savaient), de tous les bobos chantants qui se bousculent sur les étagères poussiéreuse de l'ennui (la FNAC), etc, etc, etc.... Ad nauseam! Parce que, il faut bien le dire, pour aimer beaucoup il faut aussi savoir beaucoup haïr !
    Francis, va mourrir ! :-p

    RépondreSupprimer
  10. JPD.
    Tu m'as soufflé le post que je voulais faire!
    J'aurais été moins virulent que toi et j'aurais aussi parlé d'Hugues Aufray à qui on peut donner un bout de légitimité d'avoir adapté Dylan et surtout de l'avoir fait connaître en France dans les années 60.
    En fait, à mon avis, le problème vient de l'adaptation (ou des adaptations) : elles sont trop mièvres et ne reflètent quasiment jamais la force poétique ou imagée du texte en anglais. On a vu récemment fleurir des reprises du Velvet et là, comme par hasard, personne n'a osé l'adapter en français parce que c'est IMPENSABLE. Il devrait en être de même avec Dylan.
    La seule chanson acceptable de l'album de Cabrel est la reprise de "Simple twist of fate" qui paraît , comme le dit bien le journaliste de Télérama, être une chanson écrite par Cabrel...
    Mais sur le fond, JPD, tu as raison! je n'ai d'ailleurs jamais beaucoup aimé les adaptations françaises des chansons majeures du rock en français pour des raisons de rythme, de cohérence et d'authenticité.
    Cela dit, tu m'as piqué un post!!!!! Va falloir que je trouve autre chose! Grrrrrrr!
    Merci en tout cas pour cet article du fond du coeur qui doit faire réfléchir...

    RépondreSupprimer
  11. Finalement , mon JPD, après une courte réflexion, je vais quand même publier un article dans quelques jours en prolongement du tien ... comme complément , sûrement moins énervé (mais ta colère est légitime)en essayant de trouver un angle différent. J'espère que la discussion continuera sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  12. Après Aufray qui se prenait pour Mallarmé... "où vont ces files"... (j'en ris encore...) ... aujourd'hui "Bébé bleu" !!!... putain!!! fallait oser... bravo pour la diatribe et entièrement ok avec toi...

    RépondreSupprimer
  13. Hello Jeepeedee,
    Si j'avais su que ça te ferait tant de mal, je ne t'aurais pas filer le lien! Ton texte est superbe, mais je ne suis pas certain d'être d'accord avec tout. Je ne pense pas que Cabrel ait enregistré ce disque par manque d'inspiration ou pour faire du fric, mais parce qu'il aime sincèrement Dylan (l'idée devait le titiller deuis lurette). Le problème, c'est qu'il a été suffisamment prétentieux pour penser que son talent suffirait pour mener ce projet à bien. Je ne l'ai pas encore écouté, mais à te lire, il semblerait que nous soyons loin du compte!
    Jimmy
    P.S. : si tu veux le Garou, n'hésite pas à me demander!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'entends ce que tu dis Jimmy. Je ne doute pas de la sincérité de Cabrel, mais j'exècre ses privilèges : Cabrel, artiste de renom peut se permettre de s'approprier Dylan pour faire croire que c'est du Cabrel ou presque ? Pendant ce temps, des gars doués comme Batlik ou Volo galèrent toujours dans l'anonymat, sans fric pour sortir un disque ni même tourner... On mettrait 5% du budget pour ce Cabrel chez l'un d'eux, notre beau pays découvrirait des chefs-d'oeuvre, hébérlué. Tandis que là, ça va ronronner doucement sur RTL et fleurir sous les sapins de Noël parce que Cabrel, hein, ça plait toujours...

      Supprimer
  14. Salut,
    Que rajouter car il semble que nous sommes tous d'accord
    - déjà le projet au départ : Cabrel (ou n'importe qui finalement)chante Dylan en français ?????.
    Car si on peux comprendre et admettre que certains (et on l'a tous fait, non ?)veullent faire passer ce qu'ils ont ressentis en écoutant Dylan, le minimum est quand même (et surtout pour Cabrel qui a, que l'on aime où pas mais là n'est pas l'important, une carrière derrière lui)d'essayer de rendre le sentiment poetique du texte original.
    Mais surtout pas de la traduction literale (BEBE BLEU, au secours !)
    Celà dit, il nous avait déjà fait le coup avec Rosie de Jackson Browne où l'idée dans la chute du morceau était simplement l'inverse de l'original.
    Ta chronique est vraiment superbe d'écriture mais est que ce minable disque en vaut la peine au final ?
    Bravo
    Alex

    RépondreSupprimer
  15. C'était quasi inévitable un truc pareil à deux mois de Noël... ça pue..même le mec qu'a tronché sa face sur la pochette ..ça sent la loose.

    ... et 100% avec Moods... "étagères poussièreuses de l'ennui".. cette grande surface culturelle nauséabonde :D

    RépondreSupprimer
  16. Au fait, je n'arrivais pas à me souvenir mais ça vient de me revenir (non non, restez !). Sur un de ces derniers albums (Hors Saison, je crois), il avait déjà fait le coup de reprendre (en français) un monument soul (I've Been Lovin' You Too Long - Otis Redding). Un album dans lequel il parlait aussi de ces "influences" : Blind Lemon, etc...
    Bref, c'est bizarre, il fait de la mer** mais il le fait avec l'accent du sud-ouesteuh, et il joue avec ses atouts (les seuls peuchères) : la proximité et la connivence avec l'auditeur. Sauf que là, c'est de Dylan qu'il s'agît... et que c'est super casse-gueule comme sujet, non !...

    RépondreSupprimer
  17. Paco's brother26 octobre 2012 à 14:42

    Eh ben, bon dieu, jn'e regrette pas d'être venu...
    Saine colère, on s'y croirait, Corneille (non, pas le chanteur) n'aurait pas fait mieux: à moi ,Cabrel, deux mots! (enfin deux est un doux euphémisme).

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  19. Jean Michel Caradec (s'il était encore de ce monde) aurait eu plus de crédibilité que Cabrel pour reprendre Dylan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien vrai ! Je réécoutais "Parle-Moi" ce matin, justement. Intonations, voix qui traîne à la Dylan, mais avec un texte aussi surréaliste que le Dylan de 66, et surtout, pas du tout ridicule !

      Supprimer
    2. en parlant de Caradec : il avait reprit en concert ''girl from the north country''
      http://www.myspace.com/jeanmichelcaradec

      qualité de l'enregistrement mais bon c'est comme ça

      Supprimer
  20. Magnifique ce rapprochement Caradec/Dylan !!! la force des revendications bretonnes, calée sur la songwriting Dylan.. c'est une idée, et pas un caprice Cabrel/Aufray..... "Royaume de Franceuuhhhh" c'est pas n'importe qu'elle branche qui peut dompter ses feuilles !!!

    RépondreSupprimer
  21. Après en avoir parlé avec un ami qui considère que certains d'entre nous ont été un peu trop méchants (réaction viscérale par rapport à la deception engendrée)
    Sa conclusion est que malgré les toutes les années passées à écouter Dylan, Cabrel semble n'avoir finalement rien appris et surtout pas l'humilité
    il démontre qu'il n'est finalement qu'un petit clone de James Taylor mais que l'habit de Dylan est beaucoup trop grand pour lui

    RépondreSupprimer
  22. A tous, merci pour vos commentaires, que j'aurais pu penser plus divisés, mais non, ça me rassure sur mon coup de colère ;o)

    Alors pourquoi pas un Caradec un de ces quatre histoire de se rincer les oreilles ? j'y pense j'y pense...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as d'ors et déjà Frandol (et les Roadrunners) pour le récurage ! ;-)

      Un bon folkman de France ? Hmmmmm.... Qui puisse reprendre Dylan en Français (et soit donc capable de l'adapter dans notre langue, pas simple)... Putain ! C'est comme demander à un anglais de faire Brel sans se ridiculiser (merci à Mort Shuman et Scott Walker), presque mission impossible et, en l'occurrence, mort ou vivant, je n'en vois pas. La paire Djian/Eicher ? Mais Eicher est suisse... Non, j'vois pas ou alors le gogo est resté cloué dans son bar et on n'en entendra jamais parler....

      Supprimer
    2. Ben au bon vieux temps, sur une chanson facile, y'avait bien eu Graeme Allwright avec "Qui A Tué Davy Moore", et vu son travail sur Cohen, il aurait pu être l'homme de la situation...

      Supprimer
  23. Comme Jimmy je pense que Cabrel aime sincèrement Dylan. Mais d'un autre côté, (j'ai survolé le disque) je me suis dit, pourquoi?

    Quel intérêt, est-ce ça la musique populaire (sans être péjoratif)? Mais même la je ne suis pas sur, Cabrel est'il encore populaire? En dehors du cercle de la mafia "restos"... "Vise le ciel" est une belle bouse, mais c'est également mon opinion sur les adaptations de Aufrey, donc... je suis pas objectif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh Toorsh... juste pour montrr que Cabrel..il flotte et n'a pas les épaules .. Petite Marie, c'est pas Sara !!! :DD

      Supprimer
  24. J'ai craqué (un peu) moi aussi!
    Voir ici:
    http://fracas64.blogspot.fr/
    à vos commentaires!

    RépondreSupprimer
  25. Je n'étais même pas au courant mais quel plaisir cette chronique et ces échanges.
    "Bébé Bleue"!!?? Ou bien à un lointain degré d'humour? Imaginer un Cabrel cynique rendrait toute la démarche louable... Ha ha ha je déconne.

    RépondreSupprimer
  26. la critique est aisée, c'est un peu facile de rentrer dans francis cabrel .. il a eu envie de rendre homage à dylan et alors ? ça géne qui un peu de tolèrance! c'est surement pas son meilleur album. Qu'est-ce que tu connais réellement de francis cabrel, tu pense qu'il a fait ça pour le fric? mais du fric il en a pour 5 générations respecte un peu l'homme et quant tu aura fais le 10° de ce qu'il a fait ...tu pourras eventuellement le critiquer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il fallait avoir fait la même chose que les artistes pour pouvoir les critiquer, la critique se concentrerait entre les plumes de quelques privilégiés et tournerait en rond. C'est idiot.

      Ou alors M. Anonyme, permet qu'on te retourne la remarque : quand tu auras fais le 10ème des chroniques de Jeepeedee tu pourras éventuellement le critiquer.

      Quant au Cabrel en question, je n'avais pas prévu de l'écouter, mais je lis avec plaisir ta critique JPD. Elle est dure ? Et alors ?

      Supprimer
    2. Cher Monsieur Anonyme, que je me permettrai d'appeler Andouille faute d'avoir son vrai nom ou son pseudo,

      Cher Andouille, donc

      Si tu es venu là, c'est sans doute pour télécharger gratos l'Artiste que tu sembles défendre bec et ongle. Sacré Andouille ! Sers-toi donc, et surtout ne dis pas merci, ça m'offusquerait !

      Qui je suis ? Bah ! J'ai appris à jouer de la guitare sur les chansons à Cabrel. C'était pas trop dur, et je l'en remercie. J'ai sans doute fait plus du 10ème de ce qu'il a fait ces cinq dernières années. J'ai bossé tous les jours, j'ai balancé mes coups de coeur sur ce blog, alors que Francis, à l'ombre des figuiers d'Astafort, semble avoir écrit 2 chansons par an. Et toi, tu fais quoi à part pirater des mp3 sur le web alors que tu sembles vouloir me donner des leçons ?

      Alors, Andouille, va donc à la FNAC acheter le disque, entraîne-toi à faire les dessins de la pochette (tu sembles tellement bien connaître Cabrel que ça devrait pas être trop dur de mieux le dessiner, si ?), et lâche ce blog s'il te plaît, visiblement, il t'énerve. Pauvre Andouille. Au passage, merci à Till de son petit commentaire réconfortant.

      Ceci dit, Andouille, tu devrais, si tu as des oreilles à la place de tes mandibules, et un doigt pour cliquer, trouver ici bien des choses étonnantes. Tout comme sur les blogs amis, bien en évidence. Ca demande un peu d'ouverture d'esprit. Evite de cliquer avec ton pied sur la souris, ça sent mauvais et ce n'est pas très adapté.

      Avec toute mon affection, Andouille.

      Jeepeedee

      Supprimer
    3. gloups!

      Quel courage Mr Anonyme!
      Bref, je retiens l'argument choc:
      "(...)mais du fric il en a pour 5 générations respecte un peu l'homme(...)"

      Ha bon? Ca fait un peu froid dans le dos cet argument typiquement bourgeois rétrograde et mou du bulbe.

      Ce n'est pas parce qu'on s'est enrichi qu'on peut faire nawak pour se faire plaisir et mépriser à ce point l'oeuvre d'un auteur-compositeur hors-norme, mais aussi son propre public, à sa place j'aurais honte... mouahaha!
      Donc, la critique de Jeepeedeee est totalement recevable et bien évidemment critiquable mais avec des arguments qui tiennent la route. Merci d'en tenir compte la prochaine fois.

      Il est où sur le oueb, le blog de Môssieur Anonyme ?

      Qu'on puisse voir la qualité de sa chronique du dernier Francis "Cas brêle".



      Supprimer
  27. Je ne suis pas dans un bar et pas loin d HOSSEGOR non plus à essayer d adapter DYLAN depuis 10 ans : I SHALL BE RELEASED,THE WALLS OF RED WINGS, JOEY...Envoyé
    à CABREL à 3 reprises ces derniéres années, pas encore au fond d un tiroir mais qui ça intéresse??? Nelly

    RépondreSupprimer
  28. Et les mecs réveillez-vous 1mois aprés Cabrel déjà enterré c'est juste normal mais pas DYLAN 1précision, Delanoë a réussi 1 tour de force : rendre les plus belles chansons de DYLAN ringardes alors qu'en anglais ce sont des chefs d'oeuvres TIMES ARE CHANGING et BLOWIN en ont fait les frais et on continue sur la même ligne ...Ce n'est pas en 3,4 mois qu'on peut traduire de tels textes, il faut des années et
    beaucoup d'humilité ...Nelly

    RépondreSupprimer
  29. DESOLATION ROW...IT'S A HARD RAIN...JOEY...I SHALL BE RELEASED...HURRICANE....MAMA,YOU' VE BEEN ON MY MIND,GIRL OF THE NORTH COUNTRY,LET ME DIE IN MY FOOTSTEPS,LIKE A ROLLING STONE... Cabrel n est pas le seul â vibrer sur DYLAN dommage pour qu il ait voulu faire ça tout seul...Il y a tant à partager! Si ça intéresse qqu'un,qu'il le dise. Dernier essai, bien à vs Nelly

    RépondreSupprimer
  30. J'aime bien Cabrel mais là ... c'est une vraie déception. Je trouve ces reprises affligeantes alors que je m'attendais à un truc pas mal (grave erreur d'avoir traduit les paroles de manière littérale). Je n'avais pas noté la ressemblance entre 'they killed him' et 'il faudra leur dire', par contre, j'avais noté une similitude entre 'everything is broken' et 'les faussaires' (merci de me donner l'occasion de le dire : ça me torturait).

    RépondreSupprimer
  31. Content de n'être pas seul au monde à ne pas apprécier Cabrel surtout sur les reprises de Bob Dylan. (j'ai acheté l'album en brocante)
    Merci à vous tous de réagir, quand au coup de "cœur" de Jeepeedee, j'adore.
    Merci d'écouter Fred Alpi. Christophe Marquilly. et nos regrettés Michel Corringe et François Béranger et bien d'autres.

    RépondreSupprimer
  32. Il faut avouer que Francis Cabrel , je l'apprécie lorsqu'il écrit ses propres chansons , mais là , ce disque de reprises et d'adaptations de Bob Dylan , c'est, et vous le dites fort bien et avec force arguments et beaucoup d'humour (n'en déplaise à Monsieur Andouille) un vrai ratage et , pire encore, une manière d'édulcorer les propos du Zimm' , de le rendre lisse en fait . Celà étant, il y a une justice puisque ce disque (mon commentaire arrive deux ans après la sortie ) n'a pas si bien fonctionné que celà . Preuve que le public n'est pas dupe !

    RépondreSupprimer