J'ai acheté des CD depuis 1986 (et plein de vinyles avant), j'y ai mis énormément d'argent. J'en ai souvent racheté (remasterisations, bonus tracks...) et aujourd'hui tout ça ne vaut plus rien. Les rayons se vident au profit des DVD, des blu-ray disc (tout pour les yeux, rien pour les oreilles), en attendant le prochain format.

Et pourtant... c'était pas beau tout ça ?


- - - Disapproved by the Central Scrutinizer - - -

samedi 25 février 2012

GSFDBMDD 2 #7: Saturday Night Fever

Thème du jour : Saturday Night Fever, votre top 5 pour le dancefloor

J'aime pas le dancefloor ! Je ne sais même pas ce que c'est. Quand j'étais jeune, on parlait de boums, point barre. J'ai dû aller en boîte deux fois dans ma vie, alors...

Alors, les boums, ça commençait toujours comme ça : t'arrivait et y'avait de la bonne musique (genre Punky Reggae Party par Bob Marley & the Wailers), tu disais bonjour aux potes, et direction le bar. Une bière, deux bières, trois bières... et là, le morceau qui tue, où t'es suffisamment imprégné pour oser gigoter. Hungry Heart, de Bruce Springsteen, ça le faisait bien, dans le genre.

Mais faut pas rigoler, on était tous là pour draguer, quand même. Et venu le moment des slows, fallait pas tergiverser, ça durait pas. Quoi, c'est de la musique, un slow ? C'est pas juste trois-quatre minutes durant lesquelles il est sociologiquement admis que tu peux te coller à une fille ? Un Eté de Porcelaine, de Mort Shuman, Monsieur Mort Shuman, je vois guère mieux.

Après ça, pour moi, c'était systématique. Je ramassais mon râteau, je partais me finir au bar, les filles sont toutes des connes et y'a que la bière et les potes ah que qui valent le coup. Et à ce moment-là de la soirée, pogotter sur un Sally Mc Lennane des Pogues, c'était primordial. Le problème, c'est que ça facilitait le mélange de la vodka, de la bière et autres gin ingurgités pour commencer la soirée et oublier le râteau.

Il n'est donc pas nécessaire de rajouter la bande-son pour le passage "cuvette des toilettes". Après, c'est le néant.

Mais je n'en suis qu'au top 4. Last, but not least, je préfère de loin le dancefloor des années musette. La mélancolie du slow mêlée au groove jazzy de la valse. S'il n'avait fallu qu'un seul morceau (et vous pouvez jeter les autres), c'est la merveilleuse Indifférence de Tony Murena que je garderais. J'ai hésité avec la Flambée Montalbanaise de Gus Viseur, mais depuis que Jimmy m'a appris qu'un bellâtre la souffle à l'harmonica à la belle Madeleine Peyroux, il m'est trop difficile de l'écouter.

En résumé : dancefloor mes fesses, marre des râteaux, vive les guinguettes

Traqueliste :

1. Punky Reggae Party - Bob Marley & The Wailers
2. Hungry Heart - Bruce Springsteen
3. Un Eté de Porcelaine - Mort Shuman
4. Sally Mc Lennane (live) - The Pogues
5. Indifférence - Tony Murena

16 commentaires:

  1. Des rateaux, un baratineur comme toi : je n'y crois pas un seul instant !
    Tu cherches à te faire plaindre, en ce qui me concerne ce n'est pas en me faisant écouter M Shuman chanter que tu y arriveras...
    Mais j'adhère à tout le reste .
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant... Jardiland, c'est rien à côté de ma collection...

      Supprimer
  2. Tu ne m'en voudras pas ... je prends le Galliano pour le titre Musette ;-)
    Ma belle maman, qui n'est plus, était à la tête d'un orchestre en Bretagne, joueuse d'accordéon. je n'ai eu le droit qu'à ses souvenirs... Dommage pour moi. Elle est maintenant partie et j'ai à mes pieds une tonne de partition et un peu plus loin son accordéon et bandonéon .... Ta da da da da... allumer les ampoules de couleurs et resses moi un ballon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waah... Et tu essaies pas les instruments ? Même sans savoir en jouer il pourrait t'arriver des choses magiques...

      Supprimer
    2. Jeepee, tu es bien musicien ha ha ha Tu as l'expérience de la trompette? Comme pour l’accordéon que j'ai tenté une fois pour rire, rien de magique n'en est sorti. De la trompette, RIEN en fait, L'accordéon ça donnait une respiration d'asmathique.. ;-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Tell me bird of paradise
      Do I have to dance all night ?

      Supprimer
  4. Hungry Heart, jolie... Puis tu enchaînes sur un slow, il y en a un qui veux conclure ce soir...

    RépondreSupprimer
  5. Je connais bien le passage cuvette des toilettes... Un vague fond sonore en provenance de la salle, et pendant un court instant tu promets de ne plus boire une seul goutte d'alcool de ta vie... ben voyons, c'est reparti pour le même schéma le samedi suivant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...et toujours la cuvette des toilettes. Certains soirs je les atteignais même à l'heure des slows. Ca me faisait gagner du temps, couché plus tôt.

      Supprimer
  6. Il est passé où le post d'après avec "Carolina Chocolate Drops - Leaving Eden"??
    Heureusement que j'avais déjà pris les disques.
    :-????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien j'en sais rien ! Je viens de rentrer et hop ! disparu ! Ca me plait pas du tout...

      Supprimer
    2. ...Le voilà de retour, il était en mode "brouillon"... bizarre bizarre, j'ai pas touché à l'ordinateur depuis sa publication... bug ? intrusion ? Men In Black ? No Se...

      Supprimer
  7. C'est que j'aime bien lire les chroniques et alterner l'écoute....

    RépondreSupprimer